Une question ?

Tu te poses des questions sur ta consommation de substance ou celle de tes proches ?
Tu as une question sur une substance spécifique,  un mode de consommation, un mélange à risque ?
Tu rencontre des difficultés avec ta consommation, d’éventuelles conséquences sur ta santé physique ou psychique, ta situation sociale et professionnelle ?
Tu aimerais obtenir les conseils d’un professionnel ?
Tu as une question à propos de nos prestations ou besoin d’une simple information ?

Nuit blanche te conseille. Tu as plusieurs moyens pour nous contacter :

Consultation Safezone

Notre consultation est effectuée sur la plateforme sécurisée Safezone.ch, elle est anonyme, gratuite et toutes les conversations sont cryptées. Il te suffit de créer un compte anonyme et de poser ta question. Notre consultant répond habituellement dans un délais de 3 jours.

Demande une consultation sur Safezone.ch

La consommation de drogues récréatives peut entraîner des difficultés. Si tu n’arrives plus à les résoudre tout.e seul.e, nous t’indiquerons à quels services spécialisés (médecins, psychologues, travailleurs sociaux) tu peux t’adresser.  Si tu as besoin d’une orientation, prends contact avec nous. Tu peux aussi consulter notre page aide/relais

Discord

Rejoins nous sur Discord !

Tu y trouvera une communauté pour échanger sur la Rdr, des discussions thématisées sur les produits, les résultats d’analyse du Drug checking, des conférences et moment de permanence pour poser tes questions aux intervenants de Nuit blanche. Tu pourras également y prendre rdv pour une analyse.

Les permanences Discord ont lieu les vendredis ou dimanches soirs de 19h à 21h !

News

RaveParty du Bois des Frères le 12.10.20

Manque d’empathie, désintérêt pour autrui, les troubles de la sociabilité sont fréquents chez les cocaïnomanes. Une étude suisse montre que l’usage régulier de drogue perturbe le fonctionnement de certains groupes de neurones.De la dépression à la paranoïa, les effets psychiques de la cocaïne sont nombreux. Sans présenter des troubles aussi sévères, nombre de consommateurs réguliers démontrent des perturbations comportementales, surtout dans le cadre de leurs interactions sociales. En plus des conséquences sur leurs relations, ce déficit relationnel peut aussi nuire à l’efficacité des thérapies cognitives. Dans une étude publiée lundi dans la revue PNAS, des chercheurs zurichois montrent à quel point interagir avec autrui procure moins de plaisir aux cocaïnomanes qu’aux non-consommateurs.De la dépression à la paranoïa, les effets psychiques de la cocaïne sont nombreux. Sans présenter des troubles aussi sévères, nombre de consommateurs réguliers démontrent des perturbations comportementales, surtout dans le cadre de leurs interactions sociales. En plus des conséquences sur leurs relations, ce déficit relationnel peut aussi nuire à l’efficacité des thérapies co

Conférence HUG 25.11.20

Manque d’empathie, désintérêt pour autrui, les troubles de la sociabilité sont fréquents chez les cocaïnomanes. Une étude suisse montre que l’usage régulier de drogue perturbe le fonctionnement de certains groupes de neurones. De la dépression à la paranoïa, les effets psychiques de la cocaïne sont nombreux. Sans présenter des troubles aussi sévères, nombre de consommateurs réguliers démontrent des perturbations comportementales, surtout dans le cadre de leurs interactions sociales. En plus des conséquences sur leurs relations, ce déficit relationnel peut aussi nuire à l’efficacité des thérapies cognitives. Dans une étude publiée lundi dans la revue PNAS, des chercheurs zurichois montrentsir aux cocaïnomanes qu’aux non-consommateurs.

test

test

tes

tes

test

test